indemnisations-demandeur-emploi-chomage

A partir du 1 novembre, le calcul du chômage évolue, nous vous avons rédigé un mémo sur les nouvelles règles d’indemnisation pour les demandeurs d’emploi qui s’appliqueront à partir du 1er novembre.

Pour prétendre à une allocation chômage, il faudra travailler plus.

Le calcul du chômage sera réalisé sur les 24 derniers mois pour les moins de 53 ans avec un minimum de 6 mois à temps complet (130 jours ou 910 heures).

L’ensemble de la période sera prise en compte pour déterminer votre indemnité journalière (entendez par ensemble de la période "période chômée + période travaillée).

En conséquence, la durée minimale d’indemnisation passe de quatre à six mois. La durée maximale reste de deux ans pour les moins de 53 ans, deux ans et demi pour les 53-55 ans, trois ans pour les plus de 55 ans.

consequence-chomage-rechargement-droits-synthese

Création d’un nouveau mécanisme pour le rechargement des droits.

Le seuil permettant un rechargement des droits, lorsqu’on travaille pendant sa période de chômage, sera également de six mois (910 heures) contre un mois (150 heures) aujourd’hui.

Une mesure qui impacte essentiellement les jeunes actifs qui enchaînent les contrats courts et ceux qui cumulent chômage et activité salarié.

consequence-chomage-periode-travaille-synthèse

Les conséquences à retenir

Actuellement et jusqu’au 1/04/2020, si je travaille 6 mois sur les 24 derniers mois de manière continue ou irrégulière: je gagne 3000/mois. J’ouvrirai X jours de droit à environ 1800€/mois soit 60€ par jour.

A partir du 1/04/2020, en ayant travaillé la même chose en ayant gagné le même le même montant mon allocation s’élèvera à 29€/jour soit 870€/mois.

Des nouvelles règles qui s’appliquent également aux cadres.

Pour les personnes de moins de 57 ans, percevant un salaire brut de plus de 4500€/mois, leur indemnisation pôle emploi sera baissée de 30% au bout de 6 mois…. soit 2700€/mois puis au bout de 6 mois 2261€ (valeur plancher).

En conclusion, les nouvelles règles de l’assurance-chômage se durcissent et devraient faire économiser 3,4 milliards d’euros à l'état d’ici la fin de 2021.

onpost_follow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *