Qui n’a jamais voulu s’installer dans un autre pays ? Royaume-Uni, Allemagne, Etats-Unis : des pays riches en culture mais également en opportunités professionnelles. 

Plus d’un Français sur trois envisage de quitter la France dans les deux prochaines années. C’est ce que révèle une étude menée par ADP, fournisseur américain de solutions d’externalisation.

Avec la mondialisation, il n’a jamais été aussi simple de travailler dans le monde entier.

Alse accompagne les personnes désirant effectuer des prestations à l’étranger tout en conservant leurs avantages sociaux.

Le portage salarial est la solution la plus simple et fiable pour conserver la protection sociale française.

Quels sont les avantages du portage salarial à l’international ?

 

Le portage salarial est la solution idéale pour travailler en France pour des clients situés à l’étrangers ou pour mener des missions à l’étranger.

Il permet de cumuler les avantages liés au salariat (couverture sociale, chômage) et les atouts de l’entrepreneuriat (liberté d’organisation et de rémunération, choix de missions).

Avec ALSE, vous conservez la protection sociale française, qui comprend l’assurance maladie, la prévoyance, les cotisations retraite, les indemnités chômage ainsi qu’une mutuelle complémentaire et une assurance responsabilité civile professionnelle afin d’exercer l’esprit tranquille.

Le portage salarial permet de tester le marché sans avoir une structure sur place, de se consacrer pleinement au développement de votre activité et de se décharger de toutes les contraintes administratives, fiscales, comptables et sociales. Dans ce schéma, vous externalisez toute la partie Ressources Humaines, la gestion de la paie, ainsi que les déclarations.

Pour résumer, le portage salarial est la solution de sécurité, tranquillité et de simplicité.

Comment ça fonctionne à l’international ?

 

La société de portage facture l’entreprise pour laquelle vous effectuez une mission et s’occupe de toute la partie administrative, juridique et sociale l’ensemble des démarches administratives.

En tant qu’employeur, ALSE déclare le consultant auprès de la caisse primaire d’assurance maladie compétente via une demande A1 (Europe) ou via le formulaire CERFA (monde).

Le contrat de travail et les cotisations restent en France.

ALSE vous verse un salaire en fonction de votre prestation. Il ne vous reste plus qu’à prospecter et rencontrer vos futurs clients, veiller au bon déroulement de votre mission et à vous concentrer uniquement sur votre cœur de métier.

Des questions sur l'expatriation, consultez notre FAQ.

onpost_follow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *